Psychologie évolutionnaire

Le piège ou la carotte

Avez-vous remarqué qu’il y a des pièges dans votre vie ? Des pièges inscrits dans votre programmation ?

Ce que j’appelle piège c’est des modes de pensées, des modes de fonctionnement qui nous biaisent et nous garde prisonniers dans une boucle et dont on n’arrive pas à sortir.

C’est quelque chose qui nous fait souffrir profondément et que nous tentons par tous les moyens de sublimer ou dépasser.

Par exemple, si vous n’avez pas été accueillie dans votre vie étant jeune, non accepter dans votre élan naturel d’être, vous pensez avoir compris que vous êtes inadéquat, pas à la hauteur et à l’ultime pas digne d’être aimé et vous chercherez toute votre vie une façon de palier à ce manque vital d’être aimé pour ce que vous êtes. Vous allez développer selon votre personnalité ou caractère toute sorte de travers plus ou moins intelligents pour suppléer à ce besoin de reconnaissance.

Être manipulateur, séducteur, perfectionniste, toujours être gentil, généreux, etc.. Et cela biaisera votre élan vital et en fin de compte n’apportera pas de soulagement réel à votre manque. On s’entend pour dire que tous les humains sont pris à un niveau ou un autre avec un ou des pièges de vie. C’est la norme dans un monde dualitaire et expérimental. Cependant, le but ici, dans l’initiation solaire, est de faire le grand ménage dans nos vies, faire sauter les illusions/formes pensées afin d’accéder à notre réalité, il est donc important de mettre en lumière ce que j’appelle le piège ou la faille et que l’ajusteur de pensée appellerait « LA CAROTTE »

La carotte après laquelle on court, l’outil de manipulation ultime que l’astral utilise pour nous assujettir et même que notre ajusteur de pensée agitera sous notre nez à travers diverses expériences pour nous faire avancer, la souffrance étant un grand professeur. Avoir la capacité de se regarder objectivement dans ses travers, ses failles est hors de tout doute fondamentalement important.

Cela peut se faire de différente façon, particulièrement suite à un évènement-choc qui a activé des pensées/émotions reliées à cette carotte. Un échange avec un partenaire neutre et à l’écoute et qui vous permet de faire l’étude de la situation et de votre vécu, vous fera non seulement le plus grand bien, mais vous permettra d’y voir plus clair et de débusquer la faille.

La carotte est une structure centrale dans votre vie, une façon d’être ou de vous voir qui façonne votre réalité de vie. Une souffrance intérieure particulière que vous tenterez toute votre vie de dépasser, de résoudre et cela n’est pas faisable car tant que nous sommes dans l’expérience de la polarité/dualité il n’y a pas de résolution possible. Ça tourne en rond.

La seule façon d’y arriver, la seule issue possible est de le regarder au-delà de la forme, hors dualité, du point de vue de notre conscience/lumière. À ce moment, on voit, on sait ce que cette structure implique et comment elle nous manipule, nous assujettit, nous hypnotise.

Exemple de structure/forme pensée : Quoi que tu fasses, ce ne sera jamais assez, tu n’es pas digne d’être aimé.

Une mère qui n’a jamais reconnu son enfant parce qu’elle-même était prise dans sa propre  « game » elle-même ayant été rejetée.

L’enfant n’est pas responsable de cela, mais cela fait partie de la programmation, c’est ce qu’il a enregistré et toute sa vie il essaiera de plus en plus de se dépasser pour enfin prouver qu’il a de la valeur et qu’il est digne d’être aimé. On s’entend pour dire que cet enfant devenu adulte aura de grosses difficultés dans ses amours et son relationnel. Et tant qu’il n’aura pas vu au-delà de la structure, il est « fait à l’os ».

On a tous un piège qui nous semble insoluble qui devient une carotte pour nous obliger à avancer. Il y a des gens qui s’en servent comme tremplin pour évoluer et se libérer, d’autres qui s’effondrent par manque de volonté, de force intérieur, incapable d’y faire face. Cela fait partie de la programmation, on ne peut juger personne.

Déjouer et dénouer le nœud de cette structure est l’enjeu d’une vie, on arrachera petit à petit notre libération aux forces retardataires et au bout du voyage ce sera la rencontre avec nous même, notre réalité.

Voir la « game » est la première étape, l’intégrer en est une autre. Ne plus tomber dans le piège si bien imprégné dans nos cellules demandera de notre part une vigilance constante et une volonté à toute épreuve. On sera testé jusqu’à ce que la mémoire soit totalement brûlée et qu’enfin aucune stimulation  ne la fasse vibrer. Là enfin nous pourrons dire que nous en sommes libérées.

 

Vous pouvez partager en tout ou en partie les textes à condition d’en donner la source

Soit: psychologieevolutionnaire.com.