Psychologie évolutionnaire

L'avenir de l'homme et de la femme

 

Bien que l’homme et la femme soient de bonne foi, c’est sans compter l’imprégnation profonde des programmations qui les habitent l’un et l’autre. Ils sont donc condamnés à répéter inlassablement les mêmes scénarios à leur insu. Jusqu’à ce qu’un jour, la femme y mette fin. La journée où elle aura atteint son « Ras-le-bol »  et où sa souffrance sera à son apogée, la femme se mettra en vibration et défiera les dieux. (C’est la censure ultime programmée en elle).

Elle exprimera enfin à voix haute ce qu’elle vit dans son for intérieur et qu’elle a nié depuis toujours. Un jour, elle dévoilera les violences dont elle a été et est toujours la cible, de la part de l’homme et/ou des forces dominantes de cette planète. C’est à travers cette catharsis qu’elle découvrira sa vraie nature, son essence.

 

Elle fera fi des mémoires qui lui imposent d’être une victime, une dominée, une servante de son énergie qu’elle laisse vampiriser sans se révolter, au nom de l’amour planétaire.Elle découvrira que d’aimer réellement c’est de dévoiler enfin le mensonge qui les habite, elle et son couple, pas pour détruire ce couple, mais pour lui donner enfin l’oxygène dont il a besoin.
Tant qu’elle ne s’exprime pas réellement sur son vécu, elle demeure prisonnière des engrammes imposés par les plans. Elle est la seule à pouvoir enfin mettre de la lumière sur les ténèbres. La femme est porteuse du rayon de l’amour cosmique dans son ADN et c’est elle qui le fera descendre sur la planète à travers sa propre transmutation. Elle apportera la libération à l’homme, qui lui aussi est prisonnier de son propre mensonge.
 
Tant qu’elle n’osera pas dévoiler le mensonge, elle demeurera complice à son insu de l’astral qui la lie. Tout cela viendra de la femme, car elle souffre beaucoup plus que l’homme du mensonge cosmique. Même si cela demeure un processus très souffrant pour l'un et l'autre, le besoin de libération de la femme est beaucoup plus grand que celui de l’homme. Celui-ci agit en conquérant sur cette planète et cela avantage son égo, donc il aurait trop à perdre.
Le principe d’amour n’est pas ouvert chez lui, ce qui l’amène à ne pas être capable d’aimer, car s’il le faisait réellement, il perdrait sa suprématie illusoire. Qu’on le comprenne bien, je ne condamne personne !!! Nous sommes tous manipulés à travers cette « Mise en scène » de la vie. Le temps est venu d’y mettre un terme et cela passera par la femme.
Il faudrait que l’homme s’autorise à avoir un regard plus réel pour cette femme qui l’accompagne depuis toujours dans sa vie et qui lui a donné présence, support et amour. La femme a été très peu souvent reconnue dans ce rôle, car l’homme tient facilement pour acquis le don d’elle-même qu’elle lui a offert gratuitement. L’amour planétaire n’est en fait qu’un amour astral pétri de sentiments, mais qui a été hautement nécessaire sinon la planète serait devenue anarchique.
 
L’amour réel se jouera au niveau de l’esprit, où le couple y trouvera égalité, respect, volonté et intelligence. L’homme et la femme ont un grand travail à faire sur eux-mêmes. La femme doit enfin se reconnaître comme telle et ne plus acquiescer à ses penchants naturels astraux pour découvrir sa vraie nature, son essence, sa force, sa puissance, sa présence réelle.
N’ayant jamais été encouragée à aller vers sa lumière, elle devra trouver le chemin par elle-même. C’est sa souffrance qui l’amènera à dépasser ses peurs et les censures imposées, et il y en a de très grandes, afin de faire éclater les formes-mémoires qui l’emprisonnent et y trouver le joyau interne qui l’habite.
 
La puissance créative de la femme est infinie. Elle y découvrira une nouvelle route, en parfaite harmonie avec sa vibration. Elle devra épurer toutes les mémoires de violences ainsi que la rancœur qui y est rattachée. L’homme de son côté devra être capable de voir et reconnaître ce que la femme est réellement, il sera obligé de faire son propre travail sur ses corps subtils et faire éclater aussi ses illusions et ses formes mémoires.
 
Cette révolution de l’humain en premier et du couple par ricochet sonnera le début d’une nouvelle ère, basée sur l’intelligence, le respect mutuel et la volonté d’une harmonie réelle. On appellera cela la sixième race racine.

 

Vous pouvez partager en tout ou en partie les textes à condition d’en donner la source

Soit: psychologieevolutionnaire.com.