Psychologie évolutionnaire

La souffrance comme moteur de libération

Quand tout va bien on profite de notre vie sans se poser de questions, on apprécierait bien que notre vie roule tranquillement sur des billes sans remous on aimerait être heureux tout le temps. Pourtant, on sait bien que ce n’est pas ce qui arrive. La plupart du temps, nous sommes confrontés à toutes sortes de situations qui nous créent des tensions et de la souffrance.

J’ai reçu une fois comme info « La souffrance c’est la résistance à l’inévitable »

En voulant dire que si, on acceptait que la vie ici dans cette matrice duelle soit faite de haut et de bas, on profiterait des moments de calme et on ferait de même pour les moments difficiles. 

On souffre parce que l’on se bat « Contre » et que l'on  cherche désespérément une porte de sortie pour ne pas souffrir. 
Qu’est-ce qui nous fait souffrir ? Ce sont nos pensées et nos émotions, qui activent une mémoire, cela nous prend aux tripes, nous enfoncent de plus en plus. La dualité nous écartèle, entre le bien, le mal, mensonge et vérité, etc. Le mélange des pensées plus les émotions, c’est une vraie bombe et du vrai poison.
Notre ajusteur de pensée se sert de ces mises en situation pour nous « Travailler au corps », nous obliger à descendre notre volonté et y mettre fin en brûlant la mémoire de ladite situation.

C’est en prenant en « Charge » notre souffrance que l’on s’en libère, et le faire implique de l’intelligence et de la volonté réelle, c’est descendre ici-bas notre lumière jusque dans nos cellules.
La bonne nouvelle c’est que cela devient moins en moins difficile avec le temps, la souffrance est moins longue, car on y met un terme plus rapidement.
Nous avons les expériences « Tests » à la mesure où nous sommes rendus dans notre processus donc on peut s’attendre a ce que cela puisse devenir plus difficile, plus pointu, car on s’approche du centre de l’oignon après avoir épuré toutes ses couches  (L’oignon c’est aussi appeler  le périsprit [c’est un nuage mémoriel très opaque qui entoure l’âme].
Ça nous semble plus difficile, car on touche du doigt les mémoires plus profondes et plus résistantes, le travail déjà fait auparavant nous donne quand même un certain support. Cependant, les résistances et/ou empêchements vous sembleront insurmontables. Ceci est une grosse illusion, vous êtes sur le bord d’y arrivé, alors ne lâcher surtout pas.

La clé ici « Ne pas croire ses pensées et ses émotions » connecter au témoin »  Et passer à travers, savoir que tout ceci est un test/une game. Appliquez votre volonté, faites le mouvement nécessaire sans vous poser de questions, vous savez ce que vous devez faire, alors faites-le !!

Vous êtes dans les dernières étapes [multi niveaux] et plusieurs personnes restent accrochées et s’empêchent de poursuivre, à cause de la peur. Vous avez vraiment l’impression que cela ne sera pas possible, que vous n’y arriverez pas. Dites-vous bien que les forces retardataires n’ont pas d’intérêt à vous voir réussir, ils vous connaissent très bien et savent sur quel bouton peser pour vous déstabiliser.

C’est une guerre sans merci entre vous et eux, mais enfin une réelle possibilité de retrouver nos racines originelle, avec en plus une expérience majeure des plans plus denses que vous avez intégrée à travers toutes vos vies. Expérience qui n’a jamais été faite auparavant. Nous sommes des êtres uniques cosmiquement parlant. La sixième race racine sonne le glas du début de cette ascension vers de nouveaux horizons, le retour à la source.

 

Vous pouvez partager en tout ou en partie les textes à condition d’en donner la source

Soit: psychologieevolutionnaire.com.